Couturières débutantes : 7 astuces pour ne pas se décourager trop vite !

Il vous est certainement arrivé d’avoir envie de vous lancer. D’envier votre meilleure amie quand elle a frimé avec son petit accessoire fait main ? De vous dire, allez cette fois je m’y mets et finalement tout un tas de petits blocages vous ont dissuadés !

Alors je vais vous donner quelques astuces, petits trucs pour vous donner envie de vous lancer et vous faire partager mon expérience car avant Suzette il y a eu quelques ratés…✨

1- Choisir le bon tissu

Dans mes placards…

L’idée est de ne pas vous mettre en difficulté dès le départ.

Il se peut que vous soyez attirée par des tissus qui ne conviendront pas pour vos premiers pas en couture. Alors ce que je vous conseille, c’est de faire du tissu votre meilleur allié : favorisez les toiles de coton, comme les tissus de draps ou de chemises. Si vous hésitez, demandez conseil à la mercerie pour qu’ils vous aident à identifier les différentes qualités de tissus.

Dans un premier temps, je vous déconseille toutes les matières comme le jersey – la matière du tee-shirt car c’est élastique -, le jean – car trop épais pour les coutures –, la soie – c’est une matière chère et donc si vous vous ratez… vous serez contrariée.

De mon côté, au début j’ai cédé à la tentation de recycler un vieux jean 👖 mais aïe aïe aïe quand il a fallu coudre. Que ce soit à la main ou à la machine, je n’arrivais pas à faire des points droits, il y avait trop d’épaisseurs pour pouvoir bien piquer l’aiguille. J’ai donc attendu quelques années pour travailler le jean !

2- Privilégier les imprimés réguliers

En suivant l’imprimé

Une fois que vous aurez sélectionné la qualité de votre tissu, couleurs et imprimés vont vous faire craquer. Quel choix ! Vous imaginez déjà tout ce que vous allez pouvoir réaliser avec ces tissus. Chouette, c’est que vous aurez déjà franchi une étape !

Pour vos premiers ouvrages, privilégiez les tissus à imprimés géométriques. L’avantage des tissus imprimés de traits, pointillés, carreaux, fleurs régulières… c’est qu’ils vous donnent des lignes à suivre pour couper et coudre droit. Vous ne vous retrouverez pas ainsi avec des pièces de tissus toutes bancales et donc difficiles à coudre par la suite.

Par exemple, couper un carré de tissu pour réaliser une lingette démaquillante parait simple. Mais faire 4 cotés égaux et des angles bien droits, n’est pas si facile lorsqu’on débute en couture.  

C’est pour toutes ces raisons que j’ai choisi pour plusieurs de mes kits des tissus imprimés avec des motifs réguliers, pour pouvoir jouer avec ! Une façon de faire équipe avec son tissu, comme un duo.

Explorez les kits de Suzette

3- Bien préparer le tissu avant de le couper

Une étape importante dans la préparation consiste à repasser votre tissu. Ainsi, vous le défroissez et il sera plus facile à couper et donc à coudre. Je suis certaine que cette étape pourra vous barber car vous serez impatiente de démarrer.

Le repassage à la vapeur peut également éviter que votre tissu rétrécisse lors du premier lavage, surtout s’il est en coton. Ce serait dommage qu’une fois votre création terminée, elle rétrécisse au lavage… Vous aurez compris que cette mésaventure m’est déjà arrivée ! Notamment avec une housse, dans laquelle mon coussin s’est retrouvé tout boudiné après le premier lavage. Quelle déception ! 

Repasser le tissu avant de le travailler, vous permettra de démarrer sur une base nette et régulière et d’éviter de couper de travers.

4- Démarrez avec un nécessaire à couture système D

Dans une trousse d’écolier…

Aujourd’hui plus besoin d’aller dans une mercerie spécialisée pour acheter ses premiers accessoires de couture. Je vous conseille d’aller dans un magasin type Hema, Sostrene Grene ou Monoprix où vous pourrez trouver quelques fournitures basiques et peu ruineuses comme des aiguilles à coudre, une boite à épingles et 1 ou 2 bobines de fil 🧵 .

Pour trouver des fils à des prix intéressants

Pour le reste, si vous avez des enfants, chipez-leur en douce leur double décimètre, et pour finir les ciseaux de famille feront l’affaire ✂️ .

5- Commencez avec un ouvrage simple, cousu à la main

Quand je couds au jardin public

Je vous conseille de démarrer en réalisant quelque chose de simple, comme une pochette en tissu, des lingettes démaquillantes ou même un bandeau. C’est toujours plus facile de coudre en ligne droite plutôt que sur des formes arrondies comme sur les vêtements.

Ensuite choisissez plutôt un accessoire de petite taille comme des lingettes car vous terminerez plus vite et vous n’aurez pas le temps de vous lasser !

D’ailleurs pour ceux et celles qui ont commencé à coudre avec Suzette, vous avez constaté que je vous facilite les choses en vous proposant des produits de taille moyenne. L’essentiel est de rester dans le plaisir de faire, surtout quand on est débutante.

Vous ne savez pas comment vous servir de votre machine à coudre ? Vous avez oublié comment changer le fil ? Faites vos premiers pas en cousant à la main. La couture à la main c’est plus simple pour voir sa progression et se corriger en cours de route. C’est suffisamment solide pour des accessoires textiles. C’est plus de plaisir et moins de stress !

Tous les kits de Suzette sont réalisables à la main ou à la machine.

6- Vous pouvez coudre n’importe où…

Quand ma fille se met à la couture

« J’ai pas assez de place… je vais en mettre partout… où vais-je m’installer ?…» Je comprends que lorsque l’on débute en couture ce point soit un vrai questionnement. Mais aujourd’hui, vous êtes nombreux à être en télétravail. Vous avez bien réussi à aménager un espace pour votre ordinateur, alors pourquoi pas pour votre boîte à couture ?

Ne soyez pas inquiète, se lancer en couture, encore plus à la main, ne nécessite pas forcément beaucoup plus de place que celle accordée à votre ordi. Le principal c’est d’être confortablement installée dans sa bulle couture.

7- Et si vous recycliez ce que contiennent vos armoires ?

  • Vos armoires débordent de vêtements dont vous ne voulez pas vous séparer ?
  • Vous avez récupéré des torchons et des nappes de vos parents ? De vos grands-parents 👵 ?
  • Votre tiroir rempli de tote bags offerts par les commerçants est plein à craquer ?
  • Vous n’arrivez pas à vous décider à acheter du tissu ?
  • Vous gardez des chemises 👔 de votre mari car vous les avez adorées et elles vous rappellent des souvenirs (celle-ci c’est la mienne 😉 )

Alors, jetez-vous à l’eau avec ce que vous avez sous la main ! Sauf bien sûr si vous vous retrouvez avec des nappes en Tergal des années 70. Tant que vous gardez en tête que c’est mieux avec un tissu en coton et un imprimé plutôt géométrique, allez-y !  

Voilà, je viens de vous donner mes astuces pour vous lancer mais je voudrai aussi vous dire qu’il faut que vous soyez bienveillante avec vous-même🧚 ! Revoyez votre niveau d’exigence car ce qui compte c’est de vous faire plaisir.

Peut-être que votre première réalisation ne sera pas terrible, peu importe, vous vous serez lancée. Et la prochaine fois ce sera encore mieux, et petit à petit les freins disparaitront.

Dans le kit de Suzette

Avez-vous vu comment sont faits mes kits ? Certains sont plus ou moins compliqués mais j’ai gommé au maximum les difficultés pour que vous ne gardiez pour vous que le plaisir de faire. Et comme dans chaque kit il y a un livret explicatif, vous pourrez facilement refaire un autre accessoire, puis un autre en modifiant les dimensions.

Avec ou sans Suzette lancez-vous ! Et je suis toujours dispo si vous avez besoin d’un conseil.

Fermer le menu
×
×

Panier